température 3.5°C - humidité relative 60.0 % - pression barométrique 1005 hPa - vent 6 km/h - rafale 8 km/h - pluviométrie 0.0 mm

Accueil

Lexique météo Température Pression - Humidité Pluviométrie Vent - Rafale Soleil Nuages Isobares Cycle solaire Ephéméride - Smartphone Aujourd'hui en France Prévisions - Radar Orages et foudre Statistiques Graphiques dynamiques Info station Livre d'Or Remerciements


Il y a du nouveau!

Dans la rubrique "Prévisions - Radar"
Une page sur la qualité de l'air en Midi-Pyrénées.

Une nouvelle rubrique
"Faire un don".

Dans la rubrique
"Température"

Un nouveau graphique des températures mini/maxi des derniers 7 jours.

Dans la rubrique
"Pluviométrie"

De nouvelles jauges pluviométriques.

Dans la rubrique
"Orages et foudre"

Un suivi en temps réel des orages et des impacts de foudre.

Dans la rubrique
"Vent - Rafale"

Un nouveau graphique dynamique sur la Course du vent.

Dans la rubrique "Prévisions - Radar"
De nouvelles prévisions apparaissent.
Des Prévisions SpotWx.
Des Prévisions Windytv.
Une nouvelle page de Vigilance Crues.


Dans la rubrique "Statistiques"
Une table avec les
Mini / Maxi.


Dans la rubrique "Nuages"
Des explications détaillées sur la notion de "base des nuages".

Visiteurs depuis le 17.05.2016



 

Blason: (1309) De gueules a une croix de Toulouse d'or accompagnée de quatre fleurs de lys du même, 2 en chef, 2 en pointe.


La présence d'hommes sur le site de Lafrançaise est très ancienne. La découverte faite par des ouvriers au XIXe siècle de pierres polies au Saula prouve que l'implantation des hommes remonte au Néolithique (de 6000 et 1800 av.J.-C.). Une nécropole de l'âge du bronze (de 1800 à 700 av. J.-C.) retrouvée également au Saula confirme cette présence. Les Gaulois ont également occupé le site du Saula dès 200 av. J.-C.. L'arrivée des Romains dans la région en 58 av. J.-C. et la paix romaine imposée dans toute la Gaule ont favorisé le développement des routes commerciales. Le site de Lafrançaise se serait trouvé sur la route commerciale Bordeaux-Castres. Il faut attendre le XIIIe siècle pour retrouver la trace d'écrits concernant Lafrançaise. En effet, c'est en 1274 qu'un Acte de Donation est promulgué pour la création d'une bastide qui s'appelle dès le début « Villa Francese ». Le nom choisit a pour but de marquer l'appartenance de la Bastide au royaume de France. Les terres sont données au Roi de France Philippe III le Hardi par le Seigneur Bertrand de Saint-Geniès et ses frères. Une Charte royale octroyée l'année suivante, le 6 juillet 1275, par le Roi de France fixe les libertés et coutumes de la bastide. Celle-ci a force de loi des siècles durant.Terre de passages et d'invasions depuis la Préhistoire, La Villa Francese, devenue par contraction La Franceses (1602) puis La Françoise (1650) et enfin Lafrançaise (1900), a connu l'invasion des Anglais en 1348 lors de la Guerre de Cent Ans. Selon la légende, la bastide fut envahie treize fois et libérée à chaque fois par les Français avec à leur tête, Aymeric de Rochechouard. Les Guerres de Religion de la deuxième moitié du XVIe siècle et du début du XVIIe siècle ont à plusieurs reprises mis le village et sa proche région à feu et à sang. Les combats se sont arrêtés à la signature du traité d'Alais, le 27 juin 1629, qui prive les protestants de tous les avantages politiques et militaires que leur avait concédé l'édit de Nantes (1598).La bastide de Lafrançaise, ainsi mise à sac pendant plus de 75 ans, a beaucoup de mal à se développer. Il faut attendre l'intendance de l'Escalopier (1740-1756) pour que Lafrançaise renoue avec la prospérité. Ce dernier agrandit et embellit la cité. Il développe le commerce. Les foires de la Saint Georges et de la Saint Michel (ancienne foire aux chiens), instaurées dès la fin du XIIIe siècle, durent 8 jours, attirant camelots et commerçants qui viennent souvent de loin. Le marché du mercredi est aussi un facteur important du dynamisme économique du village. Les Lafrançaisains, sous la Révolution, seront tempérés même si les habitants trouvent nécessaire de mettre en place une milice bourgeoise pour faire face à la période de la Grande Peur dans les campagnes (de mi-Juillet à mi-août 1789). Les idées véhiculées par la Révolution et les nombreux changements de régime politique au XIXe siècle ont, à Lafrançaise comme partout en France, inscrit dans les mentalités de nouveaux concepts comme ceux de citoyenneté, de démocratie, ou de nation. L'instauration de la IIIe République en 1871 voit l'avènement d'une stabilité politique sous le régime républicain. La Première Guerre mondiale (1914-1918) touche également les Lafrançaisains. 71 de ses enfants laisseront leur vie sur les champs de bataille. Mais leur patriotisme n'émaille pas leur vigilance. En effet, ils ne manquent pas, par l'intermédiaire de son Conseil Municipal, d'émettre des critiques à l'encontre du gouvernement français, notamment suite aux évènements de la Bataille de la Marne (septembre 1914). Pendant la Seconde Guerre mondiale, le régime de Vichy supprime tous les principes démocratiques en France. A Lafrançaise, les municipalités successives sont désignées par le préfet, représentant du pouvoir collaborateur de Pétain. Il faut attendre le 5 mai 1945 pour voir le retour d'une municipalité légitime avec l'élection de Jean-Baptiste Ver à la Mairie au suffrage universel et égal. Après une histoire aussi tumultueuse, Lafrançaise compte près de 3000 habitants. Elle est toujours un lieu de commerce et de rencontre où perdure sa foire aux chiens, sept fois centenaire. Dernier contrefort du Massif Central, Lafrançaise se dresse au confluent du Tarn et de l'Aveyron et offre à 190 m d'altitude, un point de vue au sud sur la vaste plaine du Tarn et de la Garonne. Par beau temps on aperçoit une grande partie de la chaine des Pyrénées à plus de 170 km. Lafrançaise est un bourg vivant tout au long de l’année. De son passé, il a conservé ses caractéristiques de bastide: des remparts, un quadrillage parfait des rues autour d'une place marchande où les marchés sont encore organisés les mercredis et les dimanches. A découvrir également son patrimoine riche avec les églises de Rouzet et Saint Georges, Notre Dame de Lapeyrouse, le Pont Cascade de Pontalaman, L’Abbaye de Francour…

Coordonnées géographiques

44° 07' 33" Nord

1° 14' 27" Est

 

 

 

  Untitled Document
© Lafrançaise Météo by Jean-Yves KEREBEL

Graphiques et statistiques réalisés avec
GraphWeather 3.0.27

Attention, les données météo publiées sur ce site sont issues d'une station météo personnelle et ne sont données qu'à titre indicatif, elles ne peuvent en aucun cas être utilisées pour garantir la protection des personnes ou de biens quelconques.

Template by Météo Villarzel © 2010-2013
Merci au webmaster de ces sites pour leur aide directe ou indirecte à la conception du site de Lafrançaise Météo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

création de météo Villarzel